Éditions

Poumon d'oiseau éphémère

Béatrice Bonhomme

Poumon d’oiseau éphémère, poèmes 1996-2001, Préface de Bernard Vargaftig

extrait

Désert du déchaînement

1
sous les déchirures
du temps
faisant mémoire arrière
le temps déserté,
abandonné

2
Stèles immémoriales
pages pétrifiées
pierres en poussière de sable
en mots-sable
cette glisse entre nos doigts
comme grains de sable
les allées ensablées, désertifiées
des mots

3
l’empreinte du pied nu
laisse une trace
derrière les pas
la trace d’une page
évanouissante à la vue
les mots pour redonner
un lien à l’espace
délié du désert
désert impénétrable du livre


Le Dessaisissement des Fleurs


la femme vient de la mer
et garde le goût de son
sexe
l’amour de la mer
et crée l’odeur des
embruns
la grande marine
aux marées basses
dans la chevelure des
varechs
la chevelure de la femme déposée sur le sable
des plages