Éditions

et nous, entre

Marie Joqueviel

et nous, entre, par Marie Joqueviel, Éditions de la revue NU(e), mars 2018.

extrait

au seuil du lied

1.

Écoute-moi. Je parle à travers. Les
mondes je les ai traversés. Reste la
possibilité d’un sourire, guère plus,

l’appel du ciel le soir, peut-être.

Les peines m’ont lavée, les désirs
avec. Essorés. Un sourire, je te dis, un
sourire, guère plus. Si tu m’écoutes, mon
visage le maintiendra vivant, adressé. Si
tu m’écoutes. Il ne flottera pas, ce sourire,
il te regardera, intensément. En lui la
tendresse encore possible, et le désir
intact,

 nu,

 Sans plus rien autour,

 que le ciel

*

affûts

La langue parle et nous l’ignorons.
L’écouter.
Le bruissement de la feuille sèche
nous fait dresser l’oreille. À l’affût,
soudain muets, immobiles, nous
cherchons à percevoir d’où vient le bruit
qui le provoque. Tout entiers tendus vers
sa source insue, nous suspendons nos
corps à l’air que nous respirons à peine.

Une feuille a craqué. La langue bruit.

*

géographèmes

1.

je voudrais devenir terre
m’enfoncer dans l’humus
disparaître
me fondre
parmi les racines

revue - 20 mars 2019